Vermeer au Louvre

Vermeer au Louvre

Cette exposition a un tel succès qu'il faut réserver un créneau même en tant qu'amis du Louvre? j'avais choisi un créneau matinal (9h30) espérant éviter la foule. Effectivement je n'ai attendu qu'un gros quart d'heure pour accéder à l'exposition et les œuvres étaient accessibles. Cependant les visiteurs arrivaient de plus en plus et malgré des comptages réguliers par les gardiens nous étions un peu trop nombreux !
Evidemment des regroupements importants autour des tableaux bénéficiant d'un commentaire audio empêchaient la circulation du public.

A part ces inconvénients les tableaux présentés éclairaient le 17ème siècle hollandais tout entier avec ses conventions sur les compositions, les couleurs. La mise en regard de peintures sur le même thème par des contemporains permet de voir l'originalité de Vermeer (couleur, lumière, arrière plan et bien sûr les 2 portraits masculins des érudits : le géographe et l'astronome).

Curieusement la plupart des arrières plans sont sombres et peu détaillés. Les vêtements présentent beaucoup se similarité : robes à l’éclat métallique (argenté) et capes bordées de fourrure notamment.

Les peintres Gérard Dou et surtout Gérard Ter Borch font figure de précurseurs pour plusieurs thèmes. En particulier la cuisinière de Gérard Dou est peinte avant la célèbre laitière et la filiation est assez évidente.

Déjà la laitière n'est pas un portrait mais une allégorie de la santé mais le dernier tableau présenté (moins connu) est encore plus symbolique : allégorie de la foi catholique.

2017-05-08